L’Hypnose Ericksonienne plus spécifiquement

L’hypnose Ericksonienne est issue des travaux de Dr Milton Erickson (1901 – 1980), communément considéré comme le père de l’hypnose thérapeutique ainsi que le meilleur hypno thérapeute de l’histoire. L’Hypnose Ericksonienne est une hypnose souple, douce, dite « thérapie brève », orientée vers la solution (et non vers la cause de la problématique) : chaque individu peut développer les ressources nécessaires pour affronter les situations qu’il rencontre. Un peu d’histoire… Milton Erickson, issu d’une modeste famille de fermiers, nait en 1901 et est atteint de plusieurs maladies : dyslexique, il souffre aussi d’une anomalie neurologique (amusique) et d’une anomalie génétique (daltonien) : ces handicaps lui permettent de développer dès son enfance, un regard particulier sur le monde qui l’entoure.

A 17 ans, il contracte brutalement la poliomyélite, et doit rester alité. Son état de santé devient critique et ses médecins informent sa mère qu’il ne passera pas la nuit. Cette nuit-là, Milton Erickson se concentre et mobilise toutes ses ressources pour tenir jusqu’au lever du soleil, puis sombre dans un coma durant 3 jours. Il restera paralysé pendant plusieurs mois.

Seuls ses yeux peuvent encore bouger.
Contemplatif du monde extérieur depuis la fenêtre de sa chambre, et sans avoir jamais entendu parler d’hypnose, il expérimente ses premières transes.
Profitant de cette immobilité forcée, il observe ses proches, leur façon de communiquer, sa jeune sœur qui apprend à
marcher. Il cherche à communiquer avec son corps inerte, à l’affut d’une sensation, d’un moindre mouvement…
Il développe ainsi un extraordinaire sens de l’observation et du mouvement, parvenant progressivement à se rééduquer seul, en découvrant qu’il peut stimuler ses muscles. Grâce aux autosuggestions, il parvint à remarcher avec des béquilles, un an et demi après sa paralysie.

Impressionné par les liens mystérieux qu’il perçoit entre son corps et son esprit, il décide à 20 ans, de s’inscrire à l’Université pour entreprendre des études de médecine et suivre des cours de psychologie. Ce changement de vie radical ne l’empêche pas de rester « un gars de la campagne », avec un sens du concret et un rapport étroit à la terre et aux racines. Il devient docteur en médecine et obtient en 1928 sa maitrise de psychologie. En 1934, il prend les fonctions de directeur de la recherche psychiatrique dans un hôpital du Michigan. Quelques années plus tard, il déménage en Arizona avec sa famille et ouvre un cabinet privé. En 1957, il fonde l’American Society Of Clinical Hypnosis. Lors de ses séances, Dr Milton Erickson s’adapte en permanence au langage, à la gestuelle, aux attitudes, à la psychologie de chacun de ses patients. Il travaille avec sa voix, son esprit mais surtout avec les ressources propres de ses patients, utilisant leurs mots, leur façon de parler afin de communiquer au plus juste avec leur inconscient. Malgré sa maladie qui le paralyse, il exerce de nombreuses années en fauteuil et accompagne près de 30 000 patients.

Ses travaux inspirent de nombreux chercheurs comme Richard Bandler et John Grinder (créateurs de la Programmation Neuro-Linguistique – PNL) Milton Erickson s’éteint en mars 1980, ayant marqué l’histoire de la psychothérapie et restant aujourd’hui encore, source d’inspiration de nombreuses pratiques qui continuent encore aujourd’hui à se développer.
Le Squaw peak, près de Phoenix, Arizona, où les cendres de Milton Erickson ont été dispersées après sa mort.

Sophie LEBLOND
Praticienne en hypnose

 
 
www.sl-hypnose.fr

Suivez mon actualité sur